A.P.H.V.L.

Non-voyants : un combat quotidien


Les limitations visuelles et la cécité n'est pas qu'un handicap physique, elles peuvent aussi devenir un handicap social. Les organisateurs de la Semaine de la canne blanche croient même que cette affection peut entraîner des problèmes économiques.

Cela influence, c'est sûr au niveau de la pauvreté. Des gens qui sont plus isolés. Des gens qui osent moins. Ils sont plus enfermés sur eux-mêmes. Il faut les aider à s'ouvrir.

Les limitations visuelles et la cécité, qu'elle soit totale ou partielle sont bien souvent synonyme d'incompréhension, voire de discrimination. D'arriver avec une différence, ça fait peur. Donc, il nous faut faire sa place. C'est cela le plus gros défi, c'est de se convaincre que l'on a une place, nous aussi, dans la société.

Même si les choses s'améliorent, les défis demeurent nombreux et le quotidien, restera toujours une réalité que les voyants peinent à comprendre.

Saviez-vous que...


  

LA VULNÉRABILITÉ

Être vulnérable,c’est ne pas avoir les outils ou la capacité d’affronter certaines atteintes de l’extérieur.Cet état place la personne dans une situation à risque de subir des abus,de vivre de l’isolement ou de voir ses conditions de vie se dégrader. Certains facteurs permettent de reconnaître les personnes à risque,offrant ainsi la possibilité à leur entourage de leur offrir le support adéquat. Connaissez-vous ces facteurs?

 

Facteurs sociaux

* Isolement;

* Détérioration du réseau de soutien;

* Tensions, chicanes entre la personne et ses proches;

* Dépendance à un tiers pour certaines tâches quotidiennes.

  

Facteurs environnementaux

* Logement inadapté ou insalubre;

* Faible revenu;

* Besoin d’aide alimentaire.


Facteurs physiques

* Présence  d’un  problème  de  santé physique ou mentale;

* Pertes de mobilité ou cognitives;

* Mauvaise utilisation de ses médicaments;

* Consommation de drogues ou d’alcool;

* Refus de recevoir des soins.

 

Quoi faire?

Si vous êtes en contact avec une personne en situation de vulnérabilité,il est important  de vous entourer. Assurez-vous que la personne est connue auprès des établissements de santé et qu’elle reçoit les soins et services nécessaires. N’hésitez pas à faire appel aux organismes communautaires de votre région,en fonction des difficultés éprouvées par la personne vulnérable. La liste de ces organismes est accessible   sur le site internet de Ville de Laval, ou en composant le 211.

Interventionsà privilégier

* Créer un lien de confiance et, par-dessus tout, garder le contact;

* Tenir ses promesses;

* Redonner un sentiment de sécurité en réduisant,dans la mesure du possible, les dangers ou situations problématiques qui entourent la          personne;

* Redonner un sentiment d’utilité en lui confiant certaines responsabilités et en fixant quelques objectifs réalistes;

* Favoriser l’enrichissement de son réseau social.

 

Et vous, le saviez-vous?